Quels poissons pêcher au mois de mai/juin sur les côtes du Morbihan ? 2 mai 2024

La Bretagne est une région très riche aussi bien sur terre qu’en mer. Ses eaux offrent aux passionnées de pêche de nombreux poissons en abondance. Le printemps marque l’ouverture de la belle saison de pêche, où les températures se réchauffent et la nature se réveille. C’est le moment idéal pour prendre son bateau et s’aventurer dans les eaux côtières de la région à la recherche du plus beau poisson. 

Accompagné par Florian GARCIA (gérant du magasin Crouesty Pêche), Le Mille Sabords vous liste les poissons les plus fréquents dans les eaux de la Presqu’Île de Rhuys.

 

 

Le bar (Dicentrarchus labrax)

 

Également connu sous le nom de loup de mer, le bar est un des poissons les plus prisés sur la côte bretonne pouvant mesurer plus de 70 cm. Au printemps, après la période de frais, ces prédateurs agiles migrent vers la côte à la recherche de proies abondantes. Que ce soit du bord ou d’un bateau, les pêcheurs le savent, c’est avec patience et détermination qu’ils pourront accrocher un bar à leur hameçon. Un leurre souple ou un appât naturel peut suffire à séduire ce poisson curieux. Vivant en banc ou en solitaire, le bar est une cible de choix pour les pêcheurs. Le moment idéal pour pêcher le bar est avant ou après une tempête. Ce poisson est sensible aux variations barométriques et aime les courants et les eaux vives. Suivant la saison, il se nourrit de différentes espèces (éperlans, lançons, maquereaux, sardines, crabes, morgates, corlazos).

 

La dorade (Sparus aurata)

 

Véritable trésor des mers bretonnes et appréciée pour sa chair délicate, la dorade offre un combat vigoureux aux pécheurs. A savoir, en Atlantique, la taille minimale pour pêcher ce poisson est de 23 cm et est réservée à la consommation personnelle. Au printemps, les dorades se rapprochent de la côte pour la ponte, fréquentant notamment les bancs de sable et les zones rocheuses. Les pêcheurs rivalisent d’ingéniosité pour attirer de la dorade dans leurs filets : ancrer en amorçant ou en dérive lente. La dorade se pêche au fond avec des appâts vivants (comme des vers ou des coquillages). Pour information, une dorade royale peut être trois fois plus grande qu’une dorade grise. Elle se différencie notamment par sa bague jaune sur le nez et ses grandes molaires.

 

L’araignée (Maia squinado)

 

Délicieux crustacé, recherchée pour sa chair tendre et savoureuse, l’araignée de mer peut être trouvée dans les eaux peu profondes, près des rochers ou des récifs. Avec des casiers, les araignées peuvent facilement s’appâter avec du poisson. En apnée, trouver des refuges d’araignées peut aussi être efficace. Assurez-vous néanmoins de respecter les règlementaires locaux sur la taille et les quotas de capture. Ajoutons également qu’il est recommandé de relâcher les araignées femelles porteuses d’œufs afin de garantir la pérennité de l’espèce. Sans oublier, en Atlantique, le quota est de 6 araignées par personne et par jour.

 

Le maquereau (Scomber scombrus)

 

Poisson emblématique pour la région Bretagne, le maquereau est apprécié pour sa chair riche en Omega-3 et son goût prononcé. Bien souvent, les bancs de maquereau remontent en surface car ils sont chassés sous l’eau par d’autres espèces prédatrices. On les repère donc grâce aux sternes qui les chassent à la surface. Formant de véritables bancs argentés, le maquereau abonde dans les eaux côtières. Les pêcheurs utilisent des leurres métalliques (jigs) ou des mitraillettes de plumes pour les attirer. Suivre le banc de maquereau est s’assurer d’une session de pêche bien sportive ! Pour rappel, la maille du maquereau est limitée à 20 cm et limitée à la consommation personnelle.

 

Les céphalopodes

 

Calamar, seiche, pieuvre, les céphalopodes sont des proies recherchées par les pêcheurs en Bretagne pendant la saison printanière. Les pêcheurs expérimentés adaptent souvent leurs techniques. A savoir, le poids minimal d’un poulpe pour être pêché est de 750 grammes.

Il est important de connaître les habitats et les comportements de ces créatures marines. Les zones rocheuses et les fonds sablonneux sont souvent leurs lieux de prédilection pour se cacher et chasser.

 

 

Conseils pour une pêche fructueuse :

Consulter les prévisions météorologiques et les horaires de marée pour planifier une sortie intéressante et en toute sécurité grâce à Météo Consult, Météo France, WindGuru, Marrée Info, WindMorbihan.
Varier vos techniques de pêche en fonction des espèces ciblées et des conditions de pêche.
Soyez attentif à l’environnement et adopter des pratiques de pêches durable pour préserver les ressources maritimes.

 

Pour pêcher dans les eaux de la Presqu’Île et en sortant du Golfe du Morbihan, nous vous invitons à venir en magasin pour discuter ou vous équiper !

 

Source : Crouesty Pêche avec Florian GARCIA

Toutes les actualités

Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience en ligne possible. En cliquant sur Accepter, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez à tout moment modifier vos préférences.

J'accepte